Biographie

6 avril 1826
Naissance de Gustave Moreau à Paris.
Son père Louis Moreau, architecte, lui inculque une solide culture classique. Sa mère Pauline entoure de ses soins le jeune garçon de santé fragile.

1836-1840
Etudes secondaires au collège Rollin.
Mort de sa sœur Camille âgée de 13 ans, Gustave Moreau est retiré du collège à cause de sa santé. Son père le prépare au baccalauréat. Depuis l'âge de huit ans, le jeune garçon ne cesse de dessiner.

1841
Premier voyage en Italie du Nord dont il rapporte un album de dessins.

1844-1846
Gustave Moreau fréquente l'atelier privé du peintre néoclassique François-Edouard Picot, décorateur de monuments publics et d'églises de Paris. Il y prépare le concours d'entrée à l'école royale des Beaux-Arts.

1846
Gustave Moreau est admis à l'Ecole royale des Beaux-Arts.

1849
Moreau quitte l'Ecole après son deuxième échec au Prix de Rome.

1849-50
Il fait des copies au Musée du Louvre et reçoit quelques commandes de l'administration des Beaux-Arts.

1851
Moreau se lie d'amitié avec Théodore Chassériau, ancien élève d'Ingres et il loue un atelier voisin de celui-ci, avenue Frochot, près de la place Pigalle. L'influence de Chassériau sur Moreau est capitale.

1852
Moreau est admis pour la première fois au Salon officiel. Il fréquente le théâtre et l'opéra. Ses parents achètent à son nom une maison particulière au 14 rue de La Rochefoucauld. L'atelier du peintre est aménagé au troisième étage.

1856
Mort de Théodore Chassériau.

1857-58
Second séjour en Italie d'octobre 1857 à 1859. Il exécute des copies d'après les maîtres (Michel-Ange, Véronèse, Raphaël, Corrège, etc…). Après Rome, il se rend à Florence, Milan et Venise où il découvre Carpaccio. Il se lie d'amitié avec le jeune Edgar Degas. Après un séjour à Naples avec ses parents venus le rejoindre, il revient à Paris en septembre 1859. Il semble qu'il rencontre peu après Alexandrine Dureux qu'il initie au dessin. Elle restera jusqu'à sa mort en 1890, sa " meilleure et unique amie ".

1862
Mort de son père en février.

1864
Fait son retour au Salon avec Oedipe et le Sphinx, acquis par le prince Napoléon.

1865
En novembre, Gustave Moreau est invité à Compiègne par l'empereur Napoléon III.

1869
Expose au Salon Prométhée* et L'enlèvement d'Europe*. Il obtient une médaille, mais il est sévèrement traité par la critique. Il n'exposera plus jusqu'en 1876.

1875
Nommé Chevalier de la Légion d'honneur.

1876
Expose au Salon Salomé dansant, Hercule et l'Hydre de Lerne, Saint Sébastien, et une aquarelle L'Apparition.

1878
Exposition universelle de Paris. Il présente six peintures.

1879
Moreau commence une série exceptionnelle de soixante-quatre aquarelles pour illustrer Les Fables de La Fontaine (collection privée) dont les esquisses sont conservées au Musée Gustave Moreau.

1880
Dernière participation au Salon avec Hélène et Galatée.

1882
Il se présente à l'Académie des Beaux-Arts mais n'est pas élu.

1883
Officier de la Légion d'honneur.

1884
La mort de sa mère le plonge dans un profond désespoir.

1886
Moreau achève le polyptyque La Vie de l'Humanité*.
Il expose à la galerie Goupil. C'est la seule exposition personnelle du vivant de l'artiste.

1888
Election à l'Académie des Beaux-Arts.

1890
Mort de son amie Alexandrine Dureux ; profondément éprouvé, il peint à sa mémoire Orphée sur la tombe d'Eurydice*.

1892-1898
Il succède à Elie Delaunay comme professeur à l'Ecole des Beaux-Arts. Il y a pour élèves Georges Rouault, Henri Matisse, Albert Marquet, Henri Charles Manguin, Edgar Maxence
Le dimanche, il reçoit ses élèves dans sa maison, ainsi que quelques jeunes artistes comme Ary Renan, son premier biographe et George Desvallières.

1895
Il achève le chef-d'œuvre de sa vieillesse, Jupiter et Sémélé* et fait transformer la maison familiale du 14 rue de La Rochefoucauld pour qu'elle devienne un musée après sa mort.

Il meurt le 18 avril. Funérailles à l'église de la Trinité à Paris. Il est enterré au cimetière Montmartre.

*Les œuvres suivies d'un astérisque sont conservées au Musée Gustave Moreau

Portrait photographique de Gustave Moreau