Tous les événements

La survivance romantique dans l’œuvre de Moreau

La survivance romantique dans l’œuvre de Moreau

La survivance romantique dans l’œuvre de Moreau

"Orphée sur la tombe d'Eurydice" par Gustave Moreau
Jeudi 9 novembre 2017 à 18h00
Musée Gustave Moreau
14, rue de la Rochefoucauld
75009 Paris
Lilie Fauriac, doctorante en histoire de l'art
Adultes ; Etudiants
Les idées et représentations formulées à l’époque romantique, notamment sur le monde médiéval, pèsent de façon déterminante sur une génération d’artistes en mal de peinture d’histoire. Difficile position que celle des peintres résistants à la chute de la hiérarchie des genres. Aussi semble-t-il indispensable de saisir le phénomène de transmission voire de filiation de la peinture romantique sur la peinture de Gustave Moreau. Les héritages aussi conséquents que ceux de Théodore Chassériau et Eugène Delacroix, représentants d’une « peinture archéologique », sont saisissants chez le jeune Moreau. Gustave Moreau réalise ses premières toiles en observant les œuvres des peintres romantiques qu’il semble copier voire pasticher. Les iconographies sont identiques, le style est plagié et les critiques s’esclaffent devant une telle descendance. Cet étirement du romantisme qu’opère Moreau est la porte d’entrée vers le symbolisme.