La Chambre à coucher

Vue de la chambre à coucher de Gustave Moreau

 

La chambre, ancien salon de Pauline Moreau, la mère du peintre, regroupe les souvenirs de famille. Moreau n'a pas hésité à y entasser les meubles auxquels il tient, plaçant côte à côte les bureaux qui se trouvaient dans la chambre de sa mère et dans la sienne. Sont regroupés sur les murs des portraits de familles peints, dessinés ou photographiés. On y voit un portrait de Gustave Moreau par Edgar Degas - peint vers 1860, peu après le retour d'Italie, avant que les relations entre les deux amis ne se distendent-, un portrait de Pauline Moreau par Elie Delaunay, ainsi qu'un portrait de Moreau par Gustave Ricard (1864). On remarquera un cadre-vitrine en chêne où il disposa lui-même, dans les derniers jours de sa vie, souvenirs précieux, miniatures, photographies en un véritable arbre généalogique de la famille et des proches : sa sœur Camille, avec le portrait dessiné qu'encore enfant il fit d'elle, mais aussi le fidèle Henri Rupp ainsi qu'Alexandrine Dureux.