Oeuvres en voyage...

 

Le Musée Gustave Moreau accorde très régulièrement des prêts d’œuvres pour des expositions temporaires en France ou à l’étranger et participe ainsi à la diffusion de l'oeuvre de l'artiste.


 

Trois grandes expositions auront lieu au Japon entre avril et novembre 2019 sur le thème "Salomé et les femmes fatales de Gustave Moreau"

 

-du 6 avril au 30 juin à Tokyo, Panasonic Shiodome Museum

https://panasonic.co.jp/…/muse…/exhibition/19/190406/en.html

-du 13 juillet au 23 septembre à Osaka, Abeno Harukas Museum,

 

-du 1 octobre au 24 novembre à Fukuoka, City Museum

 

Présentant de nombreuses peintures, aquarelles et dessins du musée Gustave Moreau à Paris, ces expositions abordent le thème majeur de la femme fatale dans la carrière de celui qui fut l'un des plus grands peintres symbolistes de son époque. Elle montre l'extraordinaire créativité de Gustave Moreau (1826-1898), depuis les peintures très finies présentées au Salon, comme Europe, jusqu'aux études préparatoires dessinées ou peintes,  sans oublier les somptueuses aquarelles prêtées exceptionnellement pour cette exposition.

Outre une évocation des deux femmes de son existence, sa mère Pauline Moreau et son amie Alexandrine Dureux, elle explore les figures féminines venues de la Bible, de la mythologie ou de sa propre imagination, qui ont pu l'obséder. L'exposition fait une place de choix au personnage de Salomé qui fit sensation au Salon de 1876. L'un des chefs-d'œuvre du musée, L'Apparition, est prêtée ici de manière très exceptionnelle pour illustrer ce thème majeur. Une autre section explore la fascination de l'artiste pour les héroïnes maléfiques et tentatrices comme Messaline, Dalila, Les sirènes,etc....
Enfin, une dernière section autour d'un autre grand chef-d'œuvre, Les Licornes, évoque un Moyen Âge poétique, luxuriant et hors du temps. Au final, toute la carrière, toutes les techniques sont concernées par ce thème majeur dans la carrière de celui qui se surnommait lui-même "ouvrier assembleur de rêve. »

 

 

 

"L'Apparition" par Gustave Moreau