Tous les événements

concert de Frédérick Haas

concert de Frédérick Haas

Mardi 18 juin 2019 à 20h
Musée Gustave Moreau
14, rue de la Rochefoucauld
75009 Paris
FR
Frédérick Haas
Adultes ; Etudiants
15 € + frais de réservation
Concert de clavecin dans l'atelier de Gustave Moreau - Concert enregistré par France Musique

Billets en vente à l'adresse :

 

https://www.billetreduc.com/235384/evt.htm

 

ou à l'accueil du musée (dans la limite des places disponibles)

 

Concert enregistré par France Musique

 

Programme

 


 

Domenico Scarlatti

Sonate en mi majeur, K 215. Andante
Sonate en mi majeur, K 216. Allegro

 

Johann Sebastian Bach

Das wohltemperirte Clavier II
Prélude et fugue XII et fugue en fa mineur, BWV 880
Prélude et fugue XXI en si bémol majeur, BWV 890
Prélude et fugue V en ré majeur, BWV 874

 

François Couperin

Vingt-Unième Ordre des Pièces de Clavecin (4e Livre, 1730)

La Reine des Cœurs, lentement ; et très tendrement
La Bondissante, Gaÿement
La Couperin, D'une vivacité modérée
La Harpée, Pièce dans le goût de la Harpe
La Petite Pince-sans-rire, Affectueusement, sans lenteur

 

Domenico Scarlatti

Sonate en ré majeur, K 224. Vivo
Sonate en ré majeur, K 335. Allegro

 

Sonate en ré majeur, K 299. Allegro

 

 

En savoir plus

Des techniques de composition très efficaces ont été inventées en Italie vers la fin du dix-septième siècle, qui fonctionnent en séquences, en bouts de musique que l’on agence – ces techniques sont très faciles à maîtriser, ce qui fait qu’à cette époque on a écrit facilement beaucoup de musique écoutable.

Un musicien comme Bach s’est emparé de ces techniques, tout en leur donnant une précision et une finesse, mais aussi une amplitude qu’elles n’avaient pas auparavant.
Avec ces mêmes techniques, d’autres artistes inspirés, comme Couperin et Scarlatti, vont plutôt écrire à partir de couleurs, de climats sonores.

Cela fait fortement penser au débat qui divisait les peintres du seizième siècle en Italie : est-ce que l’on se concentre d’abord sur le dessin, ou sur la couleur ? Bach s’occupe du dessin, les français de la couleur. Scarlatti est un inventeur qui se livre à des jeux de matière brute.
La poésie de Couperin et les jubilations sonores de Scarlatti se rencontrent dans ce programme en un dialogue puissamment contrasté et haut en couleurs.